Au fil du temps - bandeau

Jardin « Au fil du temps »

La commune d'Ingrandes-sur-Loire, avec la participation de ses habitants, a mis à disposition plusieurs terrains sur les bords de Loire afin d'y installer un parcours de land art. L'objectif était d'accueillir des oeuvres mettant en valeur le patrimoine paysager de la commune. Plusieurs projets de land art sont ainsi sortis de terre, comme autant de petites scénographies invitant les habitants à redécouvrir leur paysage vécu.

Réalisation

juin 2020

96560_96560 Schuiten_FB 001_F

Cahier des charges

La découverte de la commune nous a permis de nous imprégner de l'ambiance de lieux, mais aussi de son histoire.

Une vue sur la Loire qui nous a donné envie d'investir le site.

Le paysage s’enroule sur la surface d’un demi-cylindre pour mieux rapprocher les deux époques d’un petit village rural de Flandre. Le Bokrijk d’hier avec ses fermes à colombages, granges, églises, moulins et chapelle montre toute la richesse passée de son environnement. Bokrijk de demain s’est bâti à partir des principes constructifs de l’architecture vernaculaire, matériaux locaux, renouvelables et recyclables, maitrise des sols et du relief, pour optimaliser les ressources bioclimatiques spécifiques à son terroir, améliorées par des nouvelles connaissances biomimétiques et les méthodes de l’agroforesterie et de la permaculture. Les terrains ont été sculptés en fonction de l’aérologie et l’ensoleillement afin d’optimaliser le rendement des nouveaux moulins à vent et des capteurs solaires.

Intention du projet

Le projet de land art a été réalisé en une journée à partir de matériels horticoles de récupération mis à disposition et de matériaux récoltés sur place.

Le jardin «Au fil du temps» illustre l’évolution progressive du paysage agricole de nos contrées. D’une agriculture traditionnelle à une agriculture future, le jardin est divisé en trois zones qui témoignent chacune d’un époque. En les traversant, le visiteur découvrira ainsi de nombreux tableaux paysagers montrant comment les modèles agricoles ont pu ou peuvent évoluer en fonction des besoins et des prises de conscience de la société.


Inspiré des travaux de Luc Schuiten et notamment ceux sur la ville de Bokrijk, «Au fil du temps» se veut donc une balade rurale représentée en quatre dimensions (la quatrième étant le temps). Pensé comme un voyage à travers les époques, le chemin du jardin permet ainsi au visiteur de constater qu’un avenir positif pour nos campagnes est proche et accessible depuis notre présent. Le jardin joue ainsi sur des échos temporels : les potagers rectilignes deviennent des jardins de permaculture, les éoliennes rappellent les moulins et nos classiques fermes à colombages laissent place à une architecture vernaculaire.


Finalement, le jardin montre que la création d’un avenir meilleur ne nécessite pas des moyens ou un investissement trop important. Tout comme il est possible de réaliser le jardin «Au fil du temps» avec une végétation commune, simple et rurale, ainsi que des matériaux primaires, , il est également en notre pouvoir de faire tendre l’évolution des consciences de l’humanité vers des modèles agricoles et architecturaux plus respectueux de l’environnement.

Au fil du temps - croquis
Au fil du temps - perspective

Le temps du paysage, quand l'agriculture évolue en chemin

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Duis sed cursus sapien, vitae fringilla sem. Duis convallis vel nunc at laoreet.

Palette végétale

La découverte de la commune nous a permis de nous imprégner de l'ambiance de lieux, mais aussi de son histoire.

Illustrant l’agriculture traditionnelle, la première zone est constituée de végétaux cultivés, séparés dans des parcelles distinctes afin de rappeler la vue aérienne de nos champs en openfield. Pour souligner cette ambiance champêtre, une ferme factice sera reproduite de l’autre côté du chemin, permettant au visiteur de découvrir son allée d’entrée, bordée par un potager rectiligne appartenant aux agriculteurs de la bâtisse. Non loin de ce jardinage de loisir se dresse une serre plus productive.

Après avoir passé les portes de cette serre construite en osier vivant où sont entreposées diverses plantes en pot, le visiteur aura vue, à partir des trois fenêtres, sur trois tableaux décrivant l’agriculture d’aujourd’hui : une éolienne, entourée de graminées légères, alimentant une guirlande et évoquant le vent comme énergie renouvelable, une prairie fleurie remettant les abeilles au centre des besoins de la nature, puis une fenêtre sur un étang pour prendre le temps de se préoccuper de l’avenir des milieux aquatiques.

Une fois sorti de la serre, le visiteur se retrouve dans un paysage agricole vers lequel le monde se doit de tendre. Illustré au niveau d’un petit jardin, le développement de la permaculture permettra un choix plus méticuleux des plantes afin de tirer tout leur potentiel. Egalement, au pied des éoliennes, les plantes illustrent des courants électriques, comme pour indiquer que le végétal accompagne les besoins humains. Enfin, les constructions humaines s’adaptent à la nature et non l’inverse.

Vous aimerez peut-être aussi...

Revitalisation du centre-bourg de Giromagny

Conception, Étude de paysage

Salon oriental

Conception

Land art à Ingrandes-sur-Loire

Événementiel, Réalisation